The impact of salt, fat and sugar levels on toddler food intake.

Comprendre les déterminants précoces de la consommation alimentaire, en particulier le rôle de la qualité sensorielle des aliments, est une étape nécessaire pour prévenir les mauvaises habitudes alimentaires. Cependant, la variation de la quantité consommée en fonction de la teneur en sel, en sucre ou en matière grasse est mal connue. Et c’est justement l’objet de l’étude d’une équipe de Dijon auprès de 74 enfants de 30 mois dans trois garderies différentes. Toutes les deux semaines, le déjeuner était composé notamment de haricots verts et de pâtes dont la teneur en sel ou en matière grasse variait. Dans ces cantines, la teneur usuelle en sel et en beurre étant, respectivement, de 0,6 g (0,6%) et 2,5 g pour 100 g d’aliments (2,5%) ; soit il n’y avait pas d’ajout de sel ou de beurre (0%), soit la quantité était doublée (1,2% pour le sel et 5% pour le beurre). Le goûter comportait une compote de fruits, non sucrée à la base, dont la teneur en sucre variait : soit pas d’ajout de sucre (0%) soit ajout de 5 g (5%) ou 10 g (10%) pour 100 g de compote. Les résultats montrent que la teneur en sel a un impact significatif sur la quantité consommée : la suppression du sel (0%) dans les haricots verts diminuait leur consommation et, au contraire, l’ajout de sel (1,2%) dans les pâtes l’augmentait. À l’inverse, aucun impact selon la teneur en sucre ou en matière grasse n’a été observé sur la quantité consommée. Les auteurs concluent que l’addition de matière grasse ou de sucre pourrait être évitée chez les enfants sans impact sur la palatabilité, permettant ainsi de limiter la densité énergétique des aliments pour enfants. L’ajout de sel devrait être limité, mais sa suppression dans les légumes – dont la consommation est à promouvoir – devrait être considérée avec attention.


The impact of salt, fat and sugar levels on toddler food intake. BOUHLAL S., ISSANCHOU S., NICKLAUS S. Br J Nutr, 2011, 105 : 645-53

 

Tags:

Auteur : BOUHLAL S.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 44 - Juillet 2011 - N44003