L’ effet bénéfique de la consommation de sucres sur la mémoire constatée chez des personnes âgées n’ est pas liée à une augmentation de la glycémie. Bien que l’ ingestion de pommes de terre ou d’ une solution de glucose entraîne, après 60 minutes, une élévation de la glycémie 2 fois supérieure à celle qui suit la consommation d’ orge, les performances cognitives sont identiques, quelque soit le type de glucide ingéré. En revanche, l’ impact de la consommation de glucides sur la mémoire des personnes âgées dépend de la capacité individuelle de régulation de la glycémie. Une amélioration des performances cognitives par l’ ingestion de 50 g de glucides n’ est observée que chez les personnes âgées qui présentent à la fois une activité réduite des cellules bêta du pancréas, une faible résistance à l’ insuline ainsi qu’ une forte aire sous la courbe de glucose. Une faible régulation de la glycémie, caractérisée par une activité réduite des cellules bêta du pancréas et une absence de résistance à l’ insuline, est ainsi un facteur physiologique qui prédispose un individu à l’ action stimulante des glucides sur la mémoire. Un résultat complémentaire de la revue précédente.

 

Cognitive performance is associated with glucose regulation in healthy elderly persons and can be enhanced with glucose and dietary carbohydrates. RJ. Kaplan, CE. Greenwood, G. Winocur, TMS. Wolever. Am. J. Clin. Nutr., 2000, 72 : 825-836