D’un simple coup d’œil et sans même nous en rendre compte, nous attribuons des propriétés aux produits alimentaires que nous consommons. Une nouvelle étude s’intéresse à l’influence de la silhouette de différentes bouteilles sur notre perception de deux propriétés des boissons qu’elles pourraient contenir : leur goût sucré et leur prix.

 

Ainsi, il a été demandé à 135 étudiants colombiens de qualifier les boissons (comme plus ou moins sucrées ou plus ou moins chères) susceptibles de se trouver dans 15 bouteilles (voir figure 1) appartenant à cinq catégories (3 bouteilles de thé (A,B,C), 3 de jus (D,E,F), trois de boissons pour sportifs (G,H,I), 3 bouteilles d’eau (J,K,L) et 3 bouteilles de soda (M,N,O)).

Figure 1 : Les 15 silhouettes de bouteilles testées

 

Pas de codification liée à la catégorie de boisson

Premier enseignement de l’étude : il n’existe pas d’effet de la catégorie de bouteille sur la perception du goût sucré ou du prix (par exemple, les silhouettes types des bouteilles de sodas ne laissent pas envisager des contenus plus sucrés ou plus chers, etc.).

 

Dis-moi ta forme, je prédirai ton goût sucré et ton prix

En revanche, certaines des caractéristiques physiques des bouteilles sont corrélées au goût sucré et au prix perçus. Ainsi les silhouettes de bouteilles plus petites ainsi que celles présentant un centre de gravité décalé vers le haut (plus proche du bouchon, i.e. partie haute moins allongée) laissent à penser à des boissons plus sucrées. Côté prix, sans surprise, les bouteilles les plus grandes (en surface et en largeur) sont perçues comme plus chères. De même que celles possédant un bouchon étiré dans la hauteur, ainsi que celles présentant des courbes (figure 2). Dans des analyses intégrant l’ensemble des paramètres, c’est la hauteur de la bouteille qui ressort comme principal facteur prédictif du goût sucré perçu (moins la bouteille est haute, plus la boisson est perçue comme sucrée) et sa largeur comme principal facteur associé à un prix perçu comme plus élevé.

 

 

Figure 2 : Caractéristiques des bouteilles associées aux perceptions de goût sucré et de prix.

((légende)) Le contenu de la bouteille B est perçu comme plus sucré que celui de la bouteille A car la bouteille B est moins haute et son centre de gravité est plus proche du bouchon.

 

La boisson de la bouteille F est perçue comme plus chère que celle de la bouteille G car la bouteille F est plus large, présente un bouchon plus haut et présente des courbes.

 

Ces résultats corroborent l’idée selon laquelle la présentation et les caractéristiques des produits se répondent : des packaging « compacts » (moins dans la longueur) laisseraient préjuger d’une plus grande densité énergétique et seraient associés à des produits à connotation plaisir.

 

À retenir :

  • La forme des bouteilles modifie notre perception des boissons qu’elles pourraient contenir.
  • Les bouteilles moins hautes sont perçues comme contenant des boissons plus sucrées, tandis que les bouteilles plus larges laissent à penser à un prix plus élevé.

 

Source : The perceived sweetness and price of bottled drinks’ silhouettes. Ana M. Arboleda, Carlos Arce-Lopera, Food Quality and Preference, Volume 82, 2020, 103867.

Auteur : Ana M. Arboleda