Afin de déterminer les effets chez les nouveau-nés du saccharose par voie orale sur la réduction de la douleur liée aux piqûres, les résultats de 44 essais cliniques portant sur 3 496 nouveau-nés à terme ou prématurés ont été synthétisés. Les conditions contrôle incluaient de l’eau, une tétine, la position maintenue aux bras et l’allaitement. Les critères d’évaluation de la douleur étaient physiologiques et/ou comportementaux. La durée des pleurs totaux était significativement réduite par la consommation de saccharose (différence moyenne pondérée ou DMP = -39,26 s ; [IC à 95 % = -44,29 ; -34,24], n = 88), mais n’avait pas d’effet sur la durée du 1er cri pendant la piqûre (DMP = -8,99 s ; [IC à 95 % = -20,07 ; 2,10], 192 nouveau-nés). Le pourcentage de changement du rythme cardiaque, 1 et 3 minutes après la piqûre, n’était pas significativement différent [respectivement : DMP = 0,90 % ; (IC à 95 % = -5,81 ; 7,61), et DMP = -6,20 % ; (IC à 95 % = -15,27 ; 2,88), n = 86]. Les scores PIPP (profil de douleur des enfants prématurés) étaient significativement réduits à 30 secondes (DMP = -1,64 ; [IC à 95 % = -2,47 ; -0,81], n = 220) et 60 secondes (DMP = -2,05 ; [IC à 95 % = -3,08 ; -1,02], n = 195). Durant un examen de dépistage de la rétinopathie associée à la prématurité (ROP), non douloureux, le taux de saturation en oxygène était significativement plus faible avec le saccharose (-2,58% ; [IC à 95 % = -4,94 ; -0,23], 62 nouveau- nés) et les scores PIPP n’étaient pas significativement réduits. Le saccharose est un analgésique bien toléré chez les nouveau-nés, mais la dose optimale reste à déterminer.


Sucrose for analgesia in newborn infants undergoing painful procedures. Stevens B., Yamada J., Ohlsson A. Cochrane Database Syst Rev, 2010, Issue 1, article CD001069

Auteur : Stevens B., Yamada J., Ohlsson A.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 40 - Juin 2010 - N40015