Un groupe de 26 sujets a été soumis à une batterie de tests de performance intellectuelle (mémoire immédiate, vigilance, vitesse d’exécution) lors de sessions expérimentales comportant la prise (réelle ou simulée) de glucose ou d’un placebo (aspartame). Le glucose a amélioré le test de mémoire et celui de vigilance visuelle. La différence avec le placebo n’est apparue que si les sujets qui prenaient du glucose, avaient été informés que c’était bien du glucose et non pas si on leur avait fait croire qu’il s’agissait du placebo. La croyance en un résultat positif, plus grande sous glucose, s’appelle un effet « placebo inverse ».

 

Placebo expectancy effects in the relationship between glucose and cognition. Green MW. British J. of Nutrition, 2001, 86 : 173-9.

Auteur : Green MW.