Higher satiety ratings following yogurt consumption relative to fruit drink or dairy fruit drink

Dans la lignée de ses recherches sur le rôle de la texture des aliments dans la satiété, cette équipe de l’université de Washington à Seattle a étudié chez 32 volontaires, l’effet sur la satiété du yaourt semi solide, du yaourt homogénéisé, du sirop de fruits (sirop/eau) et d’une boisson lactée aux fruits, testés en 4 sessions séparées d’une semaine. Chaque participant recevait l’un des produits à tester (200kcal) selon une liste de randomisation préétablie, 90 minutes après un léger petit-déjeuner. Chacun devait évaluer à l’aide d’une échelle en 9 points, sa faim, sa soif, sa satiété et son désir de manger avant la collation, puis toutes les 20 minutes après ingestion. La collation était suivie 90 minutes plus tard d’un déjeuner donné ad libitum. Après analyse des variances en mesures répétées, les 2 types de yaourt induisaient les sensations de plénitude les plus élevées (F(3,90)=5,18, p<0,005), et significativement plus élevées que la boisson lactée (p<0,05). Analysés 2 à 2, les 2 yaourts étaient associés à une faim et un désir de manger plus faibles que les 2 boissons (p<0,01). Au contraire, les 2 boissons étanchaient plus la soif que les yaourts (p<0,005). En revanche, aucune des 4 collations n’influençait significativement sur les apports caloriques au cours du déjeuner suivant (806±43kcal). Ainsi, qu’ils soient donnés sous forme liquide ou solide, les yaourts diminuent de la même façon la sensation de faim. De plus, en dépit de son effet significatif sur la satiété, la consommation de yaourts n’induit pas de compensation énergétique lors du repas suivant.


Higher satiety ratings following yogurt consumption relative to fruit drink or drairy fruit drink. TSUCHIYA A., ALMIRON-ROIG E., LLUCH A.,GUYONNET D., DREWNOWSKI A. JADA, 2006, 106 : 550-7

Auteur : Tsuchiya A, Almiron-Roig E, Lluch A, Guyonnet D, Drewnowski A

Documents supports :
Brèves Nutrition 29 / Octobre 2006 - N29005