L’évaluation de la consommation de sucres est un enjeu de santé publique compte tenu du rôle suggéré des sucres dans la santé et de la récente recommandation en sucres libres de l’OMS. L’objectif de cette étude a été d’estimer la consommation de sucres totaux, ajoutés et libres et leurs principales sources alimentaires chez l’enfant et l’adulte aux Pays Bas.

 

A cette fin, les tables de composition alimentaires ont été complétées au niveau des teneurs en sucres ajoutés et sucres libres et reliées aux données de consommation individuelle d’un sous échantillon représentatif de la population des Pays Bas. En outre, le respect des recommandations concernant les sucres et la qualité de l’ensemble de l’alimentation des sujets respectueux de ces recommandations ont été évalués.

 

Au total, 3 817 hommes et femmes de 7 à 69 ans participant à l’enquête nationale de consommation alimentaire menée aux Pays Bas de 2007 à 2010 ont été étudiés. Des diététiciennes entraînées ont réalisé par téléphone deux rappels de 24 heures assistés par ordinateur. Les sucres libres ont été définis selon l’OMS comme tous les sucres ajoutés pendant la fabrication et la préparation des aliments ainsi que les sucres qui sont naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus et les concentrés de fruits. La qualité de l’alimentation a été estimée chez l’adulte à l’aide de l’Index d’Alimentation Saine néerlandais qui intègre les 10 recommandations pour une alimentation saine de 2006. La consommation de sucres totaux, de sucres libres et de sucres ajoutés ont représenté respectivement 22%, 14% et 12% de l’apport énergétique total (AET). Il a été observé une consommation de sucres plus élevée chez les enfants que chez les adultes. Les principales sources de sucres ont été les sucreries et bonbons, les boissons non alcoolisées, les produits laitiers, les gâteaux et biscuits. Seuls 5% des filles et garçons de 7 à 18 ans, 29% des femmes et 33% des hommes ont eu une consommation de sucres libres inférieure à 10% de l’AET. Un garçon, 2 filles et 4% des adultes ont eu un apport en sucres libres inférieur à 5% de l’AET. La qualité de l’alimentation était équivalente, que les adultes soient respectueux ou non des recommandations sur les sucres ajoutés et libres, bien qu’une consommation plus élevée de fibres et de légumes chez les sujets respectueux ait été observée.

 

Ces résultats n’ont pas montré chez l’adulte que le respect des recommandations concernant les sucres ajoutés et libres était fortement associé à une qualité de l’alimentation supérieure.

 

Total, Free, and Added Sugar Consumption and Adherence to Guidelines: The Dutch National Food Consumption Survey 2007-2010.

Sluik D, van Lee L, Engelen AI, Feskens EJ.

Nutrients. 2016 Jan 28;8(2).

Auteur : Sluik D.

Documents supports :
Brèves Nutrition n°64 - Juin 2016 N64007