Contrairement à l’étude précédente (n°12), cette autre étude longitudinale menée sur une cohorte britannique de 1203 enfants n’a démontré aucune corrélation entre la consommation de boissons sucrées et la masse graisse. Dans cette étude, l’alimentation des enfants âgés de 5 et 7 ans a été mesurée sur 3 jours par un journal tenu par les parents et les boissons ont été classifiées en boissons sucrées (BS), basses calories (BC), jus de fruits, lait et eau. La masse grasse a été mesurée par densitométrie aux RX à l’âge de 9 ans. La sous évaluation des apports caloriques a été calculée et intégrée comme covariable dans l’analyse de corrélation. La prévalence du surpoids était 14-15 % à 5 et 7 ans et elle augmentait de 5% à 9 ans, âge auquel l’index de masse graisse (IMG) était hautement corrélé à l’IMC (r=0,80, p<0,0001). Respectivement 33 et 38% des enfants de 5 et 7 ans consommaient des BS, qui constituaient 15% des boissons et apportaient 3% des apports énergétiques totaux. La répartition des enfants en quintiles d’IMG montre que la consommation de BS n’était pas corrélée avec l’IMG aux 2 âges (5 ans log IMG= -0,06 ; 7 ans log IMG = -0,03), alors que celle de boissons BC était corrélée positivement à la quantité de masse grasse à 9 ans (0,21, p<0,001 et 0,16, p<0,001 à 5 et 7 ans). Cette relation, qui s’explique par un surpoids existant à 5 et 7 ans, suggère que les enfants les plus gros consomment des boissons BC pour tenter de contrôler leur poids.


Is sugar-sweetened beverage onsumption associated with increased fatness in children ? Johnson L; Mander AP; Jones LR; Emmett PM; Jebb SA. Nutrition, 2007, 23 : 557-63

Auteur : Johnson L; Mander AP; Jones LR; Emmett PM; Jebb SA

Documents supports :
Brève Nutrition N° 32 - Avril 2008 - N32013