Les nouveau-nés naissent équipés pour ingérer les nutriments mais ils doivent découvrir les aliments. Cet article évalue le rôle des expériences alimentaires durant la petite enfance, de la naissance à l’âge de deux ans, dans le développement du plaisir alimentaire. Cette période est marquée par des changements majeurs du mode d’alimentation : de l’alimentation in utero à l’alimentation lactée exclusive pendant les six premiers mois, puis à la diversification alimentaire qui introduit des aliments aux goûts, odeurs et textures différents. Le plaisir de manger chez le jeune enfant peut être délicat à mesurer à une période où le développement du langage est limité. Plusieurs caractéristiques de l’expérience alimentaire peuvent influencer l’apprentissage du plaisir alimentaire : le rôle des propriétés sensorielles des aliments et le contexte social. Dans des travaux antérieurs, l’auteur a démontré que les réactions des nourrissons aux nouveaux aliments dépendent de leur goût. Cela montre qu’en l’absence d’apprentissage, l’attractivité des aliments peut varier uniquement en fonction de leurs qualités sensorielles : certains aliments sont plus faciles à aimer. Si l’aliment n’est pas aimé à la première exposition, on peut apprendre au jeune enfant à l’aimer et à le consommer en répétant l’exposition jusqu’à 10 fois. Le style parental peut également influencer le comportement alimentaire des enfants. Les périodes cruciales de l’apprentissage du plaisir alimentaire dans la petite enfance sont les périodes pré et postnatale, d’alimentation lactée et de diversification alimentaire. Enfin certains facteurs expliquent les différences interindividuelles entre les enfants dans l’apprentissage du plaisir alimentaire : le tempérament de mangeurs plus ou moins enthousiastes, ou la plus ou moins grande sensibilité sensorielle.

En conclusion, il faut se rappeler que la plupart des préférences alimentaires sont acquises et que le processus d’apprentissage démarre très tôt, probablement in utero. De plus, les préférences alimentaires de la petite enfance perdurent probablement pendant l’enfance et l’âge adulte. Des travaux complémentaires doivent être menés pour mieux comprendre l’impact du plaisir alimentaire sur le comportement alimentaire et l’état de santé en prenant en compte le contexte socioculturel.

The role of food experiences during early childhood in food pleasure learning

Nicklaus S.

Appetite. [Epub] 2015 Aug 20. pii: S0195-6663(15)00388-8


Auteur : Nicklaus S

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 62 - Décembre 2015 - N62001