Des chercheurs italiens ont mené un travail prospectif original pendant 6 ans pour étudier la relation entre le mode de vie d’une population et le développement de l’obésité et de l’hyperglycémie. Entre 2003 et 2008, l’équipe italienne a suivi une cohorte de 1597 adultes, âgés de 45 à 64 ans, issus de la province d’Asti au Nord-Ouest de l’Italie.

 

Parmi les critères évalués figuraient les apports énergétiques et l’activité physique mais également le temps de sommeil, la température au domicile pendant l’hiver, l’utilisation de l’air climatisé l’été, le temps passé devant la télé, le nombre de repas pris au restaurant et le recours éventuel aux antidépresseurs.

 

Les données sur les modes de vie et les consommations alimentaires ont été recueillies par voie de questionnaire. Des prises de sang et des mesures anthropométriques ont été réalisées par l’équipe médicale au début et à la fin de l’enquête.

 

Après ajustement des données et exclusion des questionnaires des personnes obèses ou diabétiques au début de l’enquête, les auteurs ont trouvé une relation significative indépendante entre l’apparition de l’obésité au cours de l’étude (IMC > 30) et les critères suivants : faible niveau d’activité physique, plus grand nombre de repas consommés au restaurant (1 repas supplémentaire /semaine pour les personnes étant devenues obèses par rapport aux autres), durée de sommeil réduite (1 heure de moins /nuit en moyenne) et température plus élevée du domicile (1°C supplémentaire).

 

Les modes de vie associés au développement de l’hyperglycémie étaient : la consommation plus régulière d’alcool et de repas au restaurant, un logement plus chauffé en hiver et une plus grande utilisation de la climatisation l’été, un temps passé devant la télé plus important (2,5 heures / j en moyenne) et la prise d’antidépresseurs.

 

Ce travail montre que de nombreux facteurs indépendants, associés au mode de vie, sont susceptibles d’intervenir dans le processus de la prise de poids de façon plus significative que des facteurs alimentaires.

 

 

 Bo S, Ciccone G, Durazzo M, Ghinamo L, Villois P, Canil S, Gambino R, Cassader M, Gentile L, Cavallo-Perin P. Contributors to the obesity and hyperglycemia epidemics. A prospective study in a population-based cohort. International Journal of Obesity. (2011). Nov;35(11):1442-9.