No difference in satiety or in subsequent energy intakes between a beverage and a solid food

Afin de déterminer si la forme physique d’un aliment a un impact sur l’envie de manger et sur la prise énergétique alimentaire ultérieure, 22 participants de poids normal ont eu à consommer un en-cas sucré isoénergétique liquide (boisson sucrée au cola) ou solide (biscuit aux fruits allégé en graisse), soit 2h, soit 20 minutes avant la consommation d’un repas test servi ad libitum. Les états de motivation de l’ingestion (faim, soif, nausée, plénitude, envie de manger) étaient mesurés par des échelles en 9 points, toutes les 30 minutes avant le repas puis à la fin de l’étude et les prises alimentaire et de boissons pendant le repas étaient consignées.

Résultat important, l’étude montre que l’apport énergétique lors du repas n’est pas significativement différent quelle que soit la nature de l’en-cas consommé préalablement, solide ou liquide. En revanche, l’intervalle de temps entre l’en-cas et le repas influence l’apport énergétique au cours de ce dernier.


No difference in satiety or in subsequent energy intakes between a beverage and a solid food. Physiology & Behavior, 2004, 82, 4 : 671-7


Documents supports :
Brève Technique n°40 / Sept 2005 - L40012