Il a été récemment proposé que l’addiction alimentaire puisse contribuer à l’obésité et aux troubles alimentaires.

Cette revue s’est focalisée sur les mécanismes qui peuvent déterminer si, chez certains sujets, l’addiction alimentaire contribue aux désordres du comportement alimentaire. Elle passe d’abord en revue les preuves relatives aux mécanismes communs à l’hyperphagie boulimique (HPB) et à l’addiction.

Dans l’HPB comme dans l’addiction, on retrouve un dysfonctionnement du « reward » avec une réaction compulsive pour satisfaire un désir impérieux en présence de signaux. Les envies impérieuses peuvent aussi être générées par une humeur dépressive pour laquelle la consommation de drogues ou d’aliments permettrait de réguler les émotions. Finalement, l’impulsivité a été identifiée comme un mécanisme commun sous-jacent avec pour conséquence administration du produit et récidive. Mais dans l’hyperhagie boulimique il existe aussi des mécanismes spécifiques. Pour certains individus, la restriction alimentaire et les préoccupations de poids peuvent être responsables du maintien et/ou du développement de ce comportement.

Pour d’autres, des aliments hautement transformés seraient capables de déclencher une plasticité neurobiologique au niveau du cerveau pour aboutir à un processus addictif. Finalement, les auteurs proposent des axes de recherche pour évaluer la validité du modèle de l’addiction alimentaire et comprendre sa contribution potentielle aux troubles alimentaires avec pour objectifs de mieux appréhender :

1. Quelle substance serait responsable de l’addiction dans l’aliment,

2. Si les mécanismes propres aux troubles addictifs (sevrage, tolérance) peuvent contribuer à une consommation alimentaire addictive,

3. La relation temporale entre addiction alimentaire, obésité, compulsion alimentaire, et HPB,

4. Si les approches thérapeutiques des troubles addictifs peuvent être efficaces pour traiter l’addiction alimentaire,

5. Si les mécanismes spécifiques de l’addiction peuvent contribuer plus largement aux troubles alimentaires,

6. Si certains mécanismes impliqués dans les HPB et l’addiction alimentaire sont particulièrement pertinents pour les sujets obèses au comportement alimentaire compulsif.

Shared and unique mechanisms underlying binge eating disorder and addictive disorders. Schulte EM, Grilo CM, Gearhardt AN. Clin Psychol Rev. 2016 Mar;44:125-39. Review. *68006

Tags:

Auteur : Schulte EM

Documents supports :
Brève Nutrition n°68 - Juin 2017 - N68006