Energy intakes of children after preloads : adjustment, not compensation

Les enfants de 6-7 ans seraient plus sensibles que les plus de 8 ans au contenu calorique d’un en-cas et ajusteraient plus facilement leurs apports énergétiques ultérieurs. C’est ce que montre une étude réalisée sur 74 enfants âgés de 6 à 9 ans (6-7 ans : n=45 ; 8-9 ans : n=29) dont les apports énergétiques au déjeuner ont été mesurés après ingestion 1h ½ avant, d’1 en-cas non calorique (250ml d’eau ; NC), peu calorique (gâteau jus d’orange à 783kJ ; BC) ou hautement calorique (gâteau jus d’orange à 1628kJ ; HC). Les parents devaient aussi remplir 2 questionnaires concernant les habitudes alimentaires de leur enfant et leur attitude vis-à-vis de son alimentation. Si tous les enfants diminuaient leur apport énergétique au déjeuner en fonction du contenu calorique de l’en-cas, les plus âgés régulaient moins leurs apports que les plus jeunes (-13% vs –12% après BC et –15% vs –22% après HC, comparés à l’apport après NC). Cependant, une forte variabilité interindividuelle a été trouvée pour les index de compensation, et la tendance à trop manger était positivement corrélée à l’inquiétude de la mère concernant le poids de son enfant et non pas à son indice de masse corporelle. Enfin, en dépit de ces ajustements, l’apport énergétique total restait significativement plus élevé ( 34%) après consommation de l’encas HC.


Energy intakes of children after preloads : adjustment, not compensation. J.E. Cecil, C.N.A. Palmer, W. Wrieden, I. Murrie, C. Bolton-Smich, P. Watt, D.J. Wallis, M.M. Hetherington. Am J Clin Nutr, 2005, 82 : 302-8


Auteur : J.E. Cecil, C.N.A. Palmer, W. Wrieden, I. Murrie, C. Bolton-Smich, P. Watt, D.J. Wallis, M.M. Hetherington

Documents supports :
Brèves Nutrition 28 / Avril 2006 - N28004