Cette revue rappelle le métabolisme du fer et son emploi dans le traitement des anémies de la femme enceinte. Elle rapporte ensuite 500 cas d’ anémies ferriprives (hémoglobine<10g/dl, ferritine<15µg/l) chez des femmes enceintes ou en post-partum, traitées par voie parentérale avec du fer conjugué à du saccharose. Elle confirme une bonne tolérance et une innocuité totale du traitement : pas d’ accidents allergiques, car le complexe Fe-saccharose est faiblement allergénique pas de surcharge en fer libre, potentiellement toxique, car il est libéré lentement du complexe. Les résultats montrent que l’ anémie est corrigée dans tous les cas avec élévation de l’ hémoglobine et de la ferritine. Chez la femme enceinte ou l’ accouchée souffrant d’ anémie sévère par carence ferrique, non corrigée par l’ ingestion orale le fer conjugué au saccharose par voie parentérale est efficace et sans danger. Il a réduit la fréquence des transfusions à moins de 1% des cas.

Auteur : G Perewusnyk