Afin d’ étudier les facteurs gastro-intestinaux associés à la régulation de l’ appétit par les disaccharides, la vidange gastrique de boissons préalablement marquées au 99MTechnetium, a été visualisée par une caméra aux rayons gamma et des photos ont été prises régulièrement pendant 3 h après l’ ingestion. Dans une 1ère étude, on a comparé la vidange gastrique et l’ appétit de 6 volontaires sains après prise orale soit des boissons sucrées au saccharose ou au maltose (les formes de disaccharides prédominantes dans l’ intestin après ingestion d’ amidon), soit d’ eau pure. L’ eau est évacuée significativement plus vite que le saccharose, celui-ci se vidant lui-même plus vite que le maltose. En revanche, le saccharose donne une grande impression de satiété pendant les 3 heures qui suivent l’ ingestion par rapport au maltose et à l’ eau. Une 2ème étude, réalisée en administrant cette fois les boissons par voie intra-gastrique, donne les mêmes résultats en terme de vidange gastrique mais dans ce cas les deux sucres ont le même effet sur l’ appétit. Le temps de vidange gastrique n’ est donc pas le facteur essentiel dans la régulation de l’ appétit par les sucres. Des facteurs oro-sensoriels et cognitifs contribueraient plutôt à l’ induction de la satiété par le saccharose.

 

Comparison of oral and gastric administration of sucrose and maltose on gastric emptying rate and appetite. LAVIN J.H., FENCH S.J., READ N.W.  International Journal of Obesity, 2002, 26 : 80-86

Auteur : J.H. Lavin