A partir d’une veille sur la presse scientifique internationale, le CEDUS (Centre d’Etude et de Documentation du Sucre) a retenu pour vous cette semaine :

Une grande sensibilité aux récompenses immédiates favoriserait la surconsommation d’aliments agréables au goût

Dans une étude publiée en novembre 2011, une équipe de chercheurs américains a mis en évidence que la consommation élevée d’aliments bons au goût – on parle d’aliments palatables – en l’absence de faim serait associée à une sensibilité accrue aux récompenses immédiates et à une faible capacité de contrôle.

Lire la suite (cliquez ici)

Certains critères du mode de vie (sommeil, sorties au restaurant, chauffage,…) seraient associés au développement de l’obésité.

Des chercheurs italiens ont mené un travail prospectif original pendant 6 ans pour
étudier la relation entre le mode de vie d’une population et le développement de
l’obésité et de l’hyperglycémie. Entre 2003 et 2008, l’équipe italienne a suivi une
cohorte de 1597 adultes, âgés de 45 à 64 ans, issus de la province d’Asti au Nord-
Ouest de l’Italie.

Lire la suite (cliquez ici)

Le Sucre sur Facebook et Twitter

Page facebook   

Pour suivre en temps réel notre actualité sucrée,
rejoignez-nous vite sur Facebook et Twitter !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Accédez à l’ensemble du fonds documentaire sur : Extrasucre.org