L’ Index Glycémique (IG) permet d’ évaluer la réponse glycémique après consommation d’ un aliment glucidique. Il est défini par le rapport entre l’ aire sous la courbe de la glycémie, obtenue après consommation de l’ aliment à tester contenant 50g de glucides, et celle obtenue avec 50g de glucose en solution. Le glucose étant considéré comme la référence, son IG est de 100. Celui du saccharose est de 65 chez l’ homme sain à jeun. L’ index glycémique permet de classer les aliments en fonction de leur capacité à modifier la glycémie. L’ IG est donc une information qui complète celle de la teneur en glucides d’ un aliment. Nutrinov a récemment mis en place une méthode de mesure in vitro de l’ IG. Validée par des chercheurs de l’ INRA, cette méthode permet de donner une estimation qualitative de l’ index glycémique dans le but de : – classer un aliment dans une catégorie : index glycémique fort (>70), index glycémique moyen (entre 55 et 70), index glycémique faible (<55). – Comparer les aliments avant d’ envisager éventuellement une mesure « in vivo ». Cette méthode d’ évaluation consiste en : un broyage de l’ aliment simulant la mastication, une hydrolyse via un cocktail d’ enzymes qui mime l’ hydrolyse gastrique et intestinale, des prélèvements destinés au dosage par chromatographie ionique. La droite d’ étalonnage utilisée pour cette méthode a été établie à partir des valeurs (obtenues par mesure in vivo) rassemblées dans la table de référence de Brand-Miller. La méthode Nutrinov n’ a pas pour but de remplacer les mesures in vivo de l’ IG par des mesures in vitro, mais elle permet d’ estimer l’ IG des aliments en première approche puis de les classer. Cette méthode plus rapide a le mérite de réduire les coûts analytiques. Pour plus d’ information : www.labo-nutrinov.com