Energy intake and appetite are related to antral area in healthy young and older subjects

Cette étude avait pour but d’analyser, chez des sujets âgés comparés à des jeunes, les effets de charges énergétiques préalables sur l’appétit et la prise alimentaire ultérieure. Sur 3 jours d’étude séparés d’une semaine, 24 volontaires sains (12 âgés et 12 jeunes) à jeun ont consommé aléatoirement une charge énergétique de 400ml équivalant à 0 kcal (eau), 250 kcal ou 750 kcal (54% glucides, 33% lipides, 13% protéines) préalablement à un repas mixte donné ad libitum. L’appétit a été ensuite mesuré sur une échelle analogue visuelle, l’aire antrale et la vidange gastrique par une machine à ultrasons et la prise alimentaire a été notée. La cholécystokinine, l’insuline et le glucose plasmatiques ont aussi été testés. Dans les deux groupes, l’aire antrale, la vidange gastrique et la prise alimentaire ultérieure dépendent du contenu énergétique de la charge préalable, et la suppression de la faim et la prise alimentaire ultérieure sont comparables. En revanche, après l’ingestion de la charge énergétique, les personnes âgées avaient moins faim et se sentaient plus rassasiées que les jeunes (p<0,001 et p<0,05 respectivement) tandis que leur aire antrale était plus importante (p=0,005) ce qui pourrait expliquer l’augmentation de la plénitude post-prandiale. Le rassasiement et la satiété sont ainsi directement corrélées à l’aire antrale ; l’aire antrale préprandiale comptant pour environ 34% de la variance dans la prise alimentaire ultérieure. La perte d’appétit chez les personnes âgées serait donc directement liée à une augmentation de la distension gastrique antrale


Energy intake and appetite are related to antral area in healthy young and older subjects. STURN K.,  PARKER B., WISHART J., FEINLE-BISSET C., JONES K.L., CHAPMAN I., HOROWITZ M. Am J Clin Nutr, 2004, 80 : 056-67

Auteur : Kerstin Sturn, Barbara Parker, Judith Wishart, Christine Feinle-Bisset, Karen L Jones, Ian Chapman and Michael Horowitz

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 25 - Février 2005 / N25003